05 janvier 2012

Posté par dans Tech & Immo | 2 Commentaires

Homelidays, Airbnb et les autres – La différence et les différences

Homelidays, Airbnb et les autres – La différence et les différences

Nous en entendons beaucoup parler mais le concept n’est pourtant pas nouveau : il s’agit simplement de louer son logement à d’autres particuliers lorsque l’on s’absente. Depuis maintenant dix ans, c’est précisément ce que fait Homelidays. Pourtant, Airbnb et autres sites s’en étant inspirés révolutionnent l’hébergement pour les séjours courts. Pourquoi ? Comment ? Quelles différences entre ces sites ?

 

La différence ? L’expérience utilisateur.
Que l’on soit du côté de la personne qui veut mettre son logement à la location ou du côté de la personne qui est à la recherche d’un bien, l’expérience utilisateur semble être au cœur des différences entre ces deux sites qui appartiennent résolument à deux générations distincts.

Les photos. Sur Homelidays, les visuels ne font pas forcément rêver, elles semblent avoir été ajoutées à la va-vite la veille du départ du loueur. Sur Airbnb, les photos vendent du rêve et sont en plus certifiées. Comme le rappelle LeBonCoin, « une annonce avec photos est 7 fois plus consultée qu’une annonce sans photo ».

Flexibilité. Quand on cherche un appartement pour une nuit, les résultats qui apparaissent dans Homelidays ne correspondent pas forcément, il faut parfois passer la première page pour avoir des logements pour moins de trois nuits. Sur les sites nouvelle génération au contraire la location se fait à la nuit sans problème.

Le prix. Homelidays est un site payant tandis que la seconde génération de sites se rémunère à la commission. Cette différente est similaire avec l’écart qui se creuse entre les sites PAP et Leboncoin. De plus, les tarifs affichés par Homelidays ne sont pas forcément plus intéressants que ceux des hôtels.

 

Homelidays - Exemple d'une annonce

Homelidays – Exemple d’une annonce

 

Les différences entre ces sites ? Masse critique et assurance.
Les sites présentés sont relativement similaires dans leur philosophie : il s’agit du côté locataire de louer pour moins cher et plus local et pour le propriétaire de faire du yield management personnel, c’est à dire d’optimiser son appartement pour se faire un peu d’argent lorsqu’il est absent. Les seules différences paraissent être l’assurance (vol, casse, etc) proposée au loueur ainsi que la masse critique présente ou non sur ces plateformes.

Pour mesurer le nombre d’annonces, j’ai fait le test en simulant une réservation pour la nuit de samedi à dimanche prochain pour deux personnes à Paris.

Le leader : Airbnb.
Photos certifiées gratuitement, plateforme très sociale et utilisation de l’outil Facebook Connect très performante, la startup cartonne depuis son lancement en août 2008. Une assurance ? 50,000 dollars. C’est vague mais le cœur y est.
Annonces disponibles pour notre test : 526

 

Aibnb - Look n feel.

Aibnb – Look n feel.

Le challenger : Housetrip.
Lancé en Janvier 2010 et présent dans maintenant 40 pays, Housetrip s’aligne sur les concurrents et couvre l’Europe de trois villes : Londres, Lisbonne et Lausanne. Le site n’est pas encore totalement traduit et il n’y a pas d’assurance visible.
Résultats à notre test ? 188 propositions.

 

Housetrip- Look n feel

Housetrip- Look n feel

Le réponse Samwer ? Wimdu.
Lancés par les célèbres frères Samwer, Wimdu est un site allemand très similaire qui s’est lancé rapidement après Airbnb. L’assurance, gratuite elle aussi, est de 50,000 euros (taux de conversion à la Apple ?).
Pour notre test, il y a 185 résultats.

 

Wimdu - Look n feel.

Wimdu – Look n feel.

Le first mover ? Bedycasa.
Plus tourné chambre vers l’habitant, Bedycasa offre la possibilité de louer une chambre chez l’habitant, un Bed & Breakfast, pour voyager autrement et depuis 2007. L’accent est principalement mis sur la rencontre entre les gens de passage et leurs hôtes.
Dans notre test, 126 offres sont proposées.

 

Bedycasa - Look n feel

Bedycasa – Look n feel

Sejourning, le petit français.
Présenté en détail par Techcrunch France hier, Sejourning se la joue Cocorico et propose une vraie assurance avec un nom qui rassure (europ assistance). Sorte de Voiturelib du logement, le petit français joue à fond la carte du visuel.
Pour notre test, 67 résultats étaient proposés.

 

Sejourning - look n feel.

Sejourning – look n feel.

L’alternative, Guest To Guest.
A la croisée entre Airbnb et le couchsurfing, le site GuestToGuest propose d’accueillir chez soi des invités de passage. Basé sur la recommandation, vous accueillez chez vous ou vous faites recevoir par des amis d’amis.



Articles en rapport


Bookmark and Share